NEWS

Après son album « L’Oeuvre au Noir » sorti chez Pias en 2012, Nadj part en Italie et va directement enregistrer ses titres avec le producteur bassiste le plus en vue du moment: Giulio Ragno Favero du groupe Il Teatro Degli Orrori, leur batteur mutant Franz Valente tapera aussi pour l’occasion. Exigence de qualité, Nadj sait s’entourer et mama mia, ça sent bon comme là bas. Son généreux, puissant, textes oniriques, envolées post-apocalyptique pour le dernier titre qui laisse un vide empli de sérénité. Nadj trace encore une fois avec cet EP son sillon créatif unique, pour un rock au féminin, sauvage et sensible.

EP SUR BANDCAMP: ICI

After her last album « L’Oeuvre au Noir » released on Pias 2012, Nadj went straight to Italy and recorded with one of the most talented rock producer Giulio Ragno Favero, bassist of the great band Il Teatro Degli Orrori. Their drummer, mutant Franz Valente hit also on the record. demanding quality… and o mama mia it smells really good like italian food. Generous sound, powerful, dreamlike lyrics, a flight after the end of the world with the last song which leave you empty but full of serenity. Nadj, once again with this record, mark her own furrow on the ground of female rock, wild and sensitive.

EP ON BANDCAMP: HERE